Bandu2.com galsen » galsen - the blog of sunugal Log in

Create A Blog!

galsen
galsen : galsen
Un blog qui vous parlera du sénégal, des images et videos de galsen. Sunugal, ou galsen, comm vous le voulez, ce blog sera 100% sénégalais pour ceux et celle qui aime le sénégal. Bonne visite

** Share the blog **

General information

Address: http://galsen.bandu2.com

Creation: 16/02/2009 05:29
Update: 11/10/2009 18:19
Articles 17
Visits of the week 18707
Total visits 2098

galsen :: galsen


sunugal has no other blog!
sunugal - sunugal

United States - sunugal
37years
Position: 415/56779 members

The items are sorted from newest to oldest!

bandu2 : menu_arrow.gif Article: Démographie - 16/02/2009 05:48

La plupart des études démographiques réalisées au Sénégal s'appuient sur les trois recensements effectués en 1976, 1988 et surtout 2002. En 2004, la Direction de la Prévision et de la Statistique a publié en outre des « Projections de populations du Sénégal issues du recensement de 2002 » anticipant l'évolution probable de la population du pays jusqu'en 2015[19].

Évolution de la démographie entre 1961 et 2003 (chiffre de la FAO, 2005). Population en milliers d'habitants.

Selon ces sources, la population du Sénégal – qui comptait environ 1 million d'habitants en 1900 et 2,8 millions au moment de l'indépendance en 1960 – s'élèverait aujourd'hui à 11 343 328 personnes (estimation au 31/12/2007) et pourrait atteindre 13 709 845 fin 2015. Cette population croît donc très rapidement, avec un taux de fécondité supérieur à 4 enfants par femme.

On observe une grande diversité ethnique : Wolofs (43,3 %), Peuls (23,8 %), Sérères (14,7 %), Diolas (3,7 %), Malinkés (3,0 %), Soninkés (2,1 %) Manjaques (2%) et quelques autres ethnies moins nombreuses et plus localisées, sans compter les Libanais et les Européens, assez présents en milieu urbain[20],[21]. Fin 2007, 16 966 Français étaient inscrits dans les registres consulaires (y compris les binationaux)[22].

Depuis longtemps la population était plutôt concentrée sur la façade atlantique, mais l'exode rural a accru l'inégalité de cette répartition. Désormais un Sénégalais sur quatre vit dans la presqu'île du Cap-Vert et la capitale est au bord de l'asphyxie.

Outre celle de Dakar, les régions les plus urbanisées sont Ziguinchor, Thiès et Saint-Louis. Les moins urbanisées sont celles de Kolda, Matam et Fatick. C'est dans la région de Tambacounda que l'on trouve la plus faible densité (11 habitants au km²).

Selon les estimations pour 2007, les centres urbains régionaux de plus de 100 000 habitants sont Touba (529 176) – qui a connu une croissance spectaculaire –, Thiès (263 493), Kaolack (185 976), Mbour (181 825), Saint-Louis (171 263), Ziguinchor (158 370) et Diourbel (100 445)[19].

En 2007, le Sénégal abritait environ 23,800 réfugiés et demandeurs d'asile, dont plus de 20,000 étaient mauritaniens ayant fui la persécution ethnique, ainsi que certains du Libéria, de la Sierra Leone, et d’autres pays[23].